Party Poker dépasse Full Tilt Poker en France

Avec l’ouverture du marché français en ligne des sites de poker, le PokerScout.com inclus dans son classement les domaines nouvellement créés en français concernant l’afflux de l’argent réel des joueurs après la modification de la législation. Full Tilt Poker détient actuellement la deuxième position sur la carte du monde des sites de poker en ligne pour les deux dernières années, mais en ce qui concerne le marché français PartyPoker semble faire beaucoup mieux au moins jusqu’à aujourd’hui. PartyPoker.fr avait une moyenne de 660 joueurs la semaine dernière qui leur a donné un coup de fouet pour les placer à la 19e place du classement mondial des sites de poker en ligne. PokerStars et Everest étaient les plus grandes salles de poker en ligne sur le marché français. Full Tilt Poker et PKR ont été les deux dernières entreprises qui ont été autorisés à opérer en France, ils ont obtenu une licence de jeu française il y a deux semaines. Au total, le gouvernement français a délivré neuf permis incluant également d’autres formes de jeu en ligne et pas seulement de poker.

La France a adopté le projet de loi sur le poker en ligne en juin dernier, malgré leurs intentions initiales afin de protéger le monopole d’Etat de l’UE que les forces de tous les pays pour libérer le marché du jeu sur toutes les formes y compris les paris sportifs, paris en ligne, les courses de chevaux, de loteries, poker, casino en ligne et plus encore. Selon le Daily Telegraph qui héberge les récentes déclarations de M. François Baroin, – le ministre des Finances, « Ce cadre juridique permet d’éliminer le« marché noir »en créant un environnement juridique qui répond à des règles et sous le contrôle pertinent » . Bien sûr, ce que tous les sites européens de poker en ligne sont en droit d’espérer, c’est sans aucun doute la légitimité du marché américain mais il semble que les Etats-Unis adoptent un plan tel que celui français – en effet chaque Etat publiera ses propres licences de jeu et sera responsable de sa réglementation pour les jeux en ligne.

Les commentaires sont fermés.