Archive pour avril 2010

Les paris et poker en ligne, les changements dus à la légalisation

Après le vote de L’Assemblée pour l’ouverture à la concurrence des jeux de poker en ligne mais également des paris sportifs et hippiques, l’État pense bien récupérer dans les 100 millions d’euros d’impôts par an qui leur échappaient jusqu’à présent sans la réglementation.
Les sites de paris en ligne et poker sont depuis longtemps dans les starting-blocks pour le lancement deux leur plateformes légales, il n’ont maintenant plus qu’à obtenir une autorisation de Arjel ( autorité de régulation des jeux en ligne) pour enfin fonctionner légalement.
Voici les clefs pour comprendre les changements dus à la légalisation :
Pour jouer sur les sites de poker et de paris qui auront obtenu l’autorisation légale, il faudra désormais montrer patte blanche.
C’est à dire justifier votre identité comme cela est déjà le cas dans les casinos en France.

Lire la suite de cette entrée »

Feu vert des députés pour les jeux d’argent en ligne

Les joueurs et parieurs français pourront désormais miser de l’argent sur internet pour des compétitions sportives ( football, tennis, rugby … ) ou des courses hippiques ainsi que s’affronter dans une partie de poker payantes sur internet.
A la suite d’un vote favorable du Sénat lors du mois de février, l’Assemblée nationale a en effet adopté définitivement, mardi après-midi, le projet de loi ouvrant les jeux de paris en ligne à la concurrence.

La Française des Jeux et le PMU ne sont plus les seuls à pouvoir proposer des jeux d’argent légaux sur le net. L’Arjel ( Autorité de régulation des jeux en ligne) donnera désormais des agréments aux sites correspondant aux normes pour 5 ans. Les opérateurs illégaux quant à eux risqueront jusqu’à trois ans de prison et 45.000 euros d’amende.

Cependant la loi n’a pas fait l’unanimité. En effet, 3 députés UMP ont voté contre, alors que six se sont abstenus et 20 d’entre eux n’ont pas pris part au vote. Le rapporteur du texte Jean-François Lamour quant à lui est resté à son poste et n’a donc pas pu prendre part au vote. Il a aussitôt fait savoir, comme trois de ses collègues, qu’il voulait voter pour le projet de loi. La majorité a repoussé systématiquement tous les amendements de l’opposition.

On sent bien que du coté du gouvernement il y avait une urgence, avec le début de la coupe du Monde de football qui démarre en juin et surtout avec le match Uruguay-France, qui inaugurera l’aventure sud-africaine de l’équipe de France dirigée par Domenech et qui pourrait évidement être le sujet d’énormément de paris en ligne.